Tournée USA : des explications, annonce de nouvelles sorties et convention (13/06/1999)

Fish explique pourquoi il a dû annuler la tournée nord-américaine ...

De retour de Suisse, Fish vient d'expliquer les raisons qui l'ont conduit, à contrecoeur, à annuler cette tournée. Les concerts étaient pour la plupart déjà confirmés, et à peine 12 heures avant d'engager 250 000 F en frais divers (vols, visas, transport de matériel et répétitions), il se battait encore pour essayer de rendre le projet viable. Après le succès de la tournée 97, qui n'avait eu quasiment aucun soutien, Fish plaçait de grands espoirs dans une nouvelle tournée aux Etats-Unis et au Canada, cette fois avec le soutien d'une grosse maison comme Roadrunner. Les promoteurs étaient eux plutôt intéressés, et l'agent de Fish aux USA, obtint de bons contrats, même dans des états où il n'avait jamais joué. Chez Roadrunner USA on fut plutôt surpris des premiers résultats en terme de vente. Fish pensait donc que la compagnie américaine serait donc à fond derrière lui.

Informé que Roadrunner se contentait d'envoyer le disque aux radios américaines sans réel travail de promotion, Fish commença à s'inquiéter. Il avait proposé à Roadrunner, comme single possible, le titre qui leur semblait le mieux adapté au marché américain, 'Faithhealer'. Plusieurs semaines plus tard, il n'avait toujours aucune réponse de la part de la compagnie. Fish et son fidèle Yatta (tour manager) passèrent une semaine entière à plancher sur le budget, en faisant des projections sur seulement les garanties (pour un spectacle, un promoteur garantit un cachet plus un pourcentage sur le revenu des billets, une fois que ses coûts ont été couverts) et la vente de marchandise (NDLR : il faut savoir qu'il ne reste pas grand chose à Fish, une fois tous les frais et taxes payés sur la marchandise, et que ce qui reste c'est son salaire !).

Les deux hommes arrivèrent à l'estimation que, sans soutien de Roadrunner USA sur les 33 concerts prévus, Fish risquait de perdre entre 250 000 et 300 000 F ! Fish était prêt à s'embarquer dans cette tournée, tout de suite après la sortie de l'album, persuadé que cela pouvait marcher, prêt même à accepter de perdre jusqu'à 100 000 F, en considérant l'investissement à long terme que cela pouvait représenter pour sa carrière outre-Atlantique. Mais, alors que les billets d'avion et de transports étaient déjà réservés, les visas demandés et que le dessin des T-shirts avec les dates américaines avait déjà été envoyé à l'usine de fabrication, Roadrunner USA ne se manifestait toujours pas, et en particulier ne répondait pas à la demande de plus en plus pressante de promotion radio de la part de Fish.

Finalement, Fish reçut un coup de fil du grand patron de Roadrunner, qui lui dit que la compagnie américaine ne pensait pas que l'album contenait des titres susceptibles de plaire aux radios US, et que c'était très dur de passer du rock prog à la radio, car le format ne convenait pas (inutile de dire que Fish n'était pas d'accord !). Mr Cees Wessels annonça donc à Fish qu'il n'y aurait aucune campagne de radio, et que Roadrunner USA ne savait absolument pas comment travailler le projet, et qu'en fait, dès le début, la maison américaine n'était pas convaincue que l'album, pas plus que l'artiste, ne convienne à son catalogue ! En définitive, Fish ne devait s'attendre qu'à une promo tout à fait standard (c'est-à-dire pas grand chose) et le patron de Roadrunner conseilla à Fish d'annuler cette tournée. Ce dernier, on s'en doute, était en état de choc. Se forçant à rester calme, il demanda à son patron pourquoi la compagnie ne lui avait pas dit cela plus tôt, le laissant préparer cette tournée. La réponse fut qu'il y avait eu une terrible dégradation dans la communication, et que Roadrunner pouvait seulement s'excuser ... Ne voulant pas s'opposer à la carrière de Fish, Cees lui dit qu'il lui rendait son catalogue pour les USA, et qu'il l'autorisait à trouver un label plus sympathique.

Dans ces conditions, Fish n'avait plus qu'une solution, tout annuler, limitant la casse à 30 000 F d'annulation de billets et de frais de transport. Mais cela n'est rien, à côté du travail et du temps passé par tous ceux qui ont travaillé pour rien sur ce projet, et surtout pour les employés de Fish (musiciens, et toute l'équipe de tournée) qui avaient réservé tout leur été pour cette tournée, et se retrouvent aujourd'hui sans contrat ni salaire pour trois mois !!! Commentaire d'un John Wesley très très désabusé : 'Je suis Américain et je ne vend pas de disques aux Etats-Unis, alors Fish qui est un artiste européen ... '.

Quand on sait, qu'en plus, Fish avait laissé tomber la possibilité d'obtenir un rôle dans un film policier qui devait être tourné en juillet, et n'a donc plus de boulot non plus, jusqu'en août ...

Il est donc furieux, on s'en doute, car si la maison américaine avait eu le courage de l'informer, il ne se serait pas lancé dans cette aventure qui aura coûté beaucoup à tous les gens devant participer à cette tournée et qui n'auront ni emploi, ni revenu pendant plusieurs mois. 'Si seulement ces gens des maisons de disque pouvaient se rappeler qu'il y a des tas de gens de l'autre côté de leur bureau climatisé dont la vie dépend dépend s'ils font leur boulot correctement ou pas ! Il y a des agents, des managers, des équipes, des chauffeurs de bus, des promoteurs, et tout un tas de gens qui dépendent d'eux. Ils n'ont pas un chèque qui tombe en fin de mois !' Enfin il précise que c'est à Roadrunner USA qu'il en veut, et que Roadrunner Europe a fait du très bon boulot ! Ils vont l'aider d'ailleurs à trouver un autre label plus intéressant pour sa carrière aux Etats-Unis, ce qui permettrait peut-être, si cela se faisait assez rapidement, de re-planifier une tournée américaine après la tournée européenne de septembre. Les dates mexicaines et sud-américaines seraient également revues pour coïncider avec les dates nord-américaines ce qui pourrait mener la tournée jusqu'à mi-décembre, mais n'oublions pas que tout ceci n'est encore qu'un projet ...

Enfin, en attendant, puisque les musiciens étaient là, les répétitions pour la future tournée ont débuté à la Funny Farm en Ecosse, et d'après Fish le groupe est déjà excellent et sera peut-être même supérieur à la formation précédente. On ne peut qu'attendre avec encore plus d'impatience la tournée européenne sur laquelle travaille déjà l'agent de Fish !!!

Un nouveau CD live et une nouvelle vidéo

Pour patienter un peu, Fish annonce deux sorties :
- un double CD enregistré en public 'Fish - The complete BBC sessions' qui sort sur le label Blueprint. Il comprend une grande partie de deux concerts enregistrés par la BBC (donc avec une superbe qualité). Il s'agit du concert du Town and Country Club à Londres le 11 novembre 1989, et du Royal Concert Hall de Nottingham du 15 novembre 1991. Ce double CD n'est pas commercialisé par Fish, mais il a donné son accord et écrit le texte du livret. Il sera disponible via le fan-club Ecossais.

- la fantastique vidéo polonaise de la tournée polonaise attendue depuis longtemps et qui est enfin annoncée pour fin juillet.

Où l'on reparle de la Convention écossaise ...

A défaut de tournée américaine, Fish essaie de mettre sur pied une Convention réservée uniquement aux membres du fan-club pour le dernier week-end d'août (27/28/29/30 août : férié en Grande-Bretagne ). Il espère pouvoir obtenir l'autorisation de jouer un concert acoustique pour 400 personnes à l'abbaye St Mary d'Haddington. Ce concert serait suivi d'un concert électrique intégral au Corn Exchange. Il attend pour l'instant les confirmations officielles. Bientôt plus de nouvelles, mais déjà une date à noter sur votre calendrier, car tous ceux qui y ont assisté savent qu'une convention chez Fish est un moment très spécial à ne pas manquer ...


Retour à la Page News