Contre-temps pour la tournée Raingods !

Fish préfère ajourner la tournée jusqu'à l'été prochain ...

Laissons-le s'expliquer lui-même :

'Eh bien, vous ne pouvez pas avoir un album qui parle des dieux de la pluie sans vous attendre à quelques nuages sombres ici ou là !
Après de longues discussions avec mon agent Nigel Hassler, à propos des plans pour la tournée de cet été en Europe, j'ai décidé d'ajourner la tournée Raingods jusqu'à août / septembre.
Bien évidemment cela me contrarie, mais se lancer dans cette tournée avec les sommes qui me sont offertes serait du suicide, alors que je viens juste de passer la plus grande partie des 12 mois précédents à me sortir du dernier naufrage.
Nous demandons 30 000 F par concert, si la production (sono et éclairage) est fournie et 45 000 F si nous assurons la mise en scène. Mis à part la Hollande qui nous offrait le cachet voulu pour 4 concerts avec notre propre production, le reste des offres était bien au-dessous des exigences, certaines jusqu'à 15 000 F au-dessous et la majorité 10 000 F au-dessous. Les salles étaient pour la plupart des clubs et donc la production offerte aurait été diverse et dans l'ensemble déficiente.

Je refuse de recommencer comme en 97, aussi ai-je décidé d'annuler la tournée proposée et d'attendre l'impact de Raingods With Zippos pour déterminer s'il y aura une tournée en Europe cette année. J'étais confronté à un déficit de 250 000 F et la perspective de jouer pendant 6 semaines Raingods dans des clubs avec des sonos douteuses et des éclairages simplistes n'était guère séduisante !
Raingods With Zippos a besoin d'une mise en scène convenable et après la dernière tournée pendant laquelle nous fûmes parfois contraints d'utiliser des éclairages défectueux, je me suis juré de ne plus jamais accepter de me montrer autrement qu'à ma juste valeur, et je refuse de me plier à une autre expérience de tournée démoralisante. Cet album exige un vrai spectacle.

Il y aussi d'autres raisons :
Une sono et des enceintes disparates obligent toutes les personnes impliquées à de gros efforts, car elles doivent se démener pour s'adapter aux changements de matériel. De mauvais retours gâchent tout, surtout pour les chanteurs !
Les complexités de Raingods nécessitent une sono et des enceintes professionnelles. On ne peut pas brancher 40 entrées sur une console-son 24 pistes, de même que l'on ne peut pas alimenter les réglages des retours nécessaires si le pupitre n'en est pas capable. La qualité aurait été variable et aurait discrédité Andy mon ingénieur du son et, en définitive, moi-même.
Lors de la dernière tournée je me suis fait critiquer pour ne pas avoir traîné nos éclairages avec nous. Les subtilités et l'aspect théâtral de Raingods With Zippos et le choix de la set-list prévue auraient été gâchés sans un éclairage en toile de fond.
La tournée était principalement dans des clubs moyens. Le prix des tickets aurait dû être relevé mais les promoteurs ne les auraient pas augmentés suffisamment pour compenser la différence.
Je n'étais pas à l'aise non plus à l'idée de demander 130 F pour un spectacle sans sono ni éclairage décents dans des salles miteuses.

Il n'est même pas question de demander de l'aide à Roadrunner pour la tournée , car en fin de compte l'argent emprunté provient des ventes d'album et pour une tournée de clubs, 95 % du public a déjà l'album et 5 paragraphes dans une critique de concert et deux ou trois affiches n'auront pas beaucoup d'influence sur les ventes après le concert. Une tournée de salles de concert est tout à fait différente et une vraie campagne d'affichage et les réactions qui en découlent donnent plus le sentiment d'un événement et d'une manière générale apportent plus d'intensité au spectacle.

Il y a généralement beaucoup plus d'intérêt dans le cas d'une tournée de salles plus grandes et cela attire des spectateurs aussi bien que les fans consacrés.
Le gain en bénéfice est plus élevé puisqu'il y a plus de gens et les prix des billets peuvent être relevés pour aider à financer les coûts de production. Avec une tournée de clubs , c'est plus difficile car même le sponsoring serait dur à motiver pour une tournée de petites salles et donc un impact moindre.
Prêcher les convertis serait l'ordre du jour, avec la situation des concerts dans les clubs qui est plutôt à l'agonie en ce moment, et avec une promotion réduite et très peu d'impact ensuite, ce niveau de tournée n'est pas réaliste ni de passer son temps et son argent à revenir sur le devant de la scène.
Les promoteurs sont inquiets en ce moment avec de nombreux concerts déficitaires, du coup les cautions sont basses et les salles ne prennent pas de risque.
En Allemagne, j'étais aussi confronté à une lourde taxe, les règlements actuels n'étant pas en faveur des artistes. Du coup la tournée allemande devenait absurde. Les seuls concerts qui étaient viables étaient les dates hollandaises, mais je ne pouvais me permettre en aucune façon de faire répéter un groupe juste pour les chiffres de ces 4 concerts.
J'ai discuté avec le groupe et même s'ils sont déçus, ils comprennent parfaitement la situation et sont tout à fait d'accord avec moi. Plus que tout autre, j'étais anxieux et excité à l'idée de jouer Raingods With Zippos en tournée, mais la perspective d'une autre tournée / naufrage financier m'a obligé à être réaliste.
Pour l'instant et à ce stade de sa sortie, Raingods est celui de mes albums qui a obtenu le meilleur accueil et des critiques très positives.
Nigel va donc faire patienter et dès que l'album aura fait une impression encourageante et que les résultats seront là pour insuffler un peu de confiance à ces promoteurs, il reviendra et demandera les cachets dont j'ai besoin pour emmener l'album sur la route avec une mise en scène que nous contrôlons et en même temps et m'autoriser à monter sur scène sans stress et avec la certitude que ma maison sera encore là à mon retour !

Je sais que beaucoup d'entre vous seront sérieusement déçus de tout cela, mais je n'avais pas le choix.
J'essaie encore de travailler sur la tournée US et il y a encore une petite chance pour aller là-bas si les chiffres sont bons.'


En contrepartie quelques bonnes nouvelles quand même ...

L'été étant du coup plus calme que prévu, l'agent de Fish pour la TV et le cinéma est de retour ! Fish écrira à nouveau avec Tony Turrel et Mark Darghan qui lui envoient déjà des idées pour travailler dessus.
Il y a également une chance de seconde visite au Château Marouatte, dans notre doux pays, pour des séances d'écriture musicale complémentaires, mais l'événement principal pour les 3 prochains mois reste la tournée promotionnelle de Raingods With Zippos. Après une interview au téléphone le 17 février, Fish s'est embarqué le 18 pour Paris où les journalistes ont accueilli plus que favorablement son album. Le 19 février, l'album a été diffusé en public à Utrecht en Hollande, le 20 à Groningue, le 21 à Vosselaar (Belgique). Puis les promos classiques continuent en passant par Amsterdam, (le 22), Cologne (Allemagne) le 23, Hambourg le 24, Munich le 25, avant de rentrer chez lui le week-end ! Après cela continue avec Milan, Genève, Zurich, etc... Fort heureusement, Roadrunner est très présent dans la promo et l'organisation est très impressionnante d'après Fish !

Le vendredi 12 février, Fish a animé une émission sur Radio Forth entre 20h et 22h, il a diffusé quelques titres de Raingods, ainsi que des extraits du futur live 'Haddington Tapes'.

La convention Ecossaise sera vraisemblablement repoussée en août et tournée ou pas, les concerts réservés aux-fans-clubs auront bien lieu.

Retour à la Page News