Fellini Day à Ris-Orangis ... (06/06/2001)

Retour à la Page News


Le Poisson bel et bien de retour !

Le 28 octobre 1999 Fish passait au Plan de Ris-Orangis. Un certain nombre de gens présents avaient été déçus par sa prestation, son énergie et son charisme sur scène n'arrivant pas à faire oublier sa voix défaillante après plusieurs semaines d'un mauvais virus mal soigné à la gorge. Fish était épuisé physiquement et moralement et annonçait qu'il ne ferait désormais plus beaucoup de concerts. De là à croire sa carrière terminée c'était une déduction un peu hâtive, mais que certains n'ont pas hésité à admettre.
C'était là bien mal le connaître.
Dix-huit mois plus tard notre Ecossais préféré nous revenait en France pour un concert au Plan qui restera dans les mémoires !

Lorsque nous sommes arrivés au Plan vers 13h30, toute l'équipe était déjà là et debout malgré le long voyage de retour de Pologne (ils arrivaient d'Herisau, tout à l'Est de la Suisse où avait eu lieu le concert de la veille). C'est un Fish souriant et heureux, malgré la fatigue, que nous avons retrouvé. Les musiciens jouaient au badmington dans la salle et un filet avait été installé devant la scène. Le soundcheck pendant lequel il interpréta deux titres nous rassura :sa voix était tout à fait OK.


A 16h30, nous pûmes avec l'aide de l'équipe du Plan, organiser une rencontre entre Fish et ses fans. Tout le monde (20-25 personnes) s'installa sur des sièges dans la salle de restaurant contiguë à la salle de concert. Et, tandis que le nouvel album était diffusé en sourdine, ce fut notre amie Violaine qui gentiment et efficacement servit d'interprète entre les fans français et Fish.
Ce dernier répondit franchement et aimablement à toutes les questions et nous annonça que les promoteurs étant satisfaits de la tournée, il envisageait d'en refaire une autre en novembre prochain et qu'il espérait bien pouvoir donner plus de concerts en France à cette occasion ! Il cita les villes possibles de Strasbourg, Lyon, Marseille, Limoges …
Bref une ambiance bien sympathique même s'il reprocha en riant aux fans d'être très timides ! Mais c'est vrai que la première fois que l'on rencontre Fish on ne peut s'empêcher d'être impressionné !

Votre serviteur avait distribué au début de la rencontre des questionnaires pour un petit
quizz (les questions et les résultats), que les fans purent remplir ensuite. Il y avait quelques lots à gagner. Les premiers prix n'étant pas disponibles de suite (Dave, l'éternel responsable du stand de merchandising en tournée étant parti manger d'une part et notre président bien-aimé, Bruno, étant retenu jusqu'à 18heures). Il fut donc décidé de distribuer les lots suivants aux participants qui attendaient devant la porte d'entrée que la salle ouvre. En fin de compte tous ceux qui remplirent le questionnaire reçurent un petit cadeau, CD promos, affiches, briquets promos, au choix, et le stock restant fut distribué aux personnes présentes intéressées. Cela avait un petit air de convention, pas vraiment officielle, mais nous n'avions pas pu organiser mieux les choses, celles-ci n'ayant pu se décider qu'au tout dernier moment. On espère quand même que vous avez apprécié et que l'on pourra recommencer. En tout cas Fish a bien apprécié la rencontre, il me l'a assuré !
Le premier prix (1T-shirt et 1 CD Fellini Days offerts par Fish) fut remis au vainqueur après le concert. N'ayant pas trouvé le second et les deux troisièmes ex-aequo, leur lot leur sera envoyé très rapidement.

Les portes s'ouvrirent enfin à 18h30 et à 19h00, Chelsea, sorte de folksinger américain s'accompagnant de sa seule guitare, assurait la première partie. Nous regrettâmes que la Direction du Plan n'ait pas apprécié la musique de
Morrigan, dont notre ami Merlin est le chanteur, et à qui Fish avait pourtant demandé d'assurer la première partie. Mais ce n'est que partie remise les gars !

Enfin le moment tant attendu arriva et Fish fit son apparition sous les cris et applaudissements du public. Et c'était parti pour 2 heures de bonheur !

La set-list :

3D
So Fellini
Brother 52
Tumbledown
Long Cold Day
Tiki 4
Our Smile
Perception of Johnny Punter
Pilgrim's Address
Lucky / Credo / Vigil
-------------------------------
1er rappel : Clock Moves Sideways
--------------------------------
2ème rappel : The Company
(dédié à "Mimi" et Clemens)

Comme nous en avions eu un avant-goût une semaine plus tôt à Genève, lors de la Fête de l'Espoir, Fish a retrouvé sa forme et sa voix de 95-97. Le groupe derrière lui est impressionnant, que ce soit la guitare omniprésente et inspirée de John Wesley, la basse ronronnante et claquante de Steve Barnacle, ou la frappe énorme de John Martyr sur ses fûts (il m'a confié qu'il s'était toujours promis d'arrêter ce métier le jour où il ferait cela sans passion, par habitude !), et même Jim Hayden, le petit "nouveau", qui après seulement 4 concerts avec le groupe assure sans problème ses parties de claviers ! Du beau monde et donc un régal total !
Le handicap que constituait le fait que peu de personnes présentes ce soir-là connaissent l'album n'empêcha pas la foule de réagir très positivement aux nouveaux morceaux. Si les 4 premiers titres furent enchaînés sans présentation du Poisson,il n'en fut pas de même par la suite ! Nous eûmes droit à beaucoup de blagues, d'humour, d'allusions "hot". fish par exemple demanda à ses musiciens de dire quelque chose en français, il faut dire que Steve Barnacle nous avait dit devant lui dans l'après-midi, qu'il avait travaillé en France en 1983, avec ... Julien Clerc ! Nous eûmes donc droit à quelques gags savoureux, le language français lié au sexe étant semble-t-il ce que les musiciens étrangers retiennent le mieux !

Comme lors de la tournée Sunsets, une dégustation de notre vin français eut lieu pour tous les musiciens, sous les encouragements du choeur du Plan :'Et glouglou et glou ... Il est des nôtres ...' (air bien connu !)

Fish sut aussi être très sérieux et la présentation de 'Pilgrim's Address', alors qu'il faisait des ronds de fumée avec une cigarette restera un grand moment. Autre instant intense, lorsqu'il dédiera la dernière chanson 'The Company' à 'deux personnes, deux générations'. Tout d'abord Mimi (
Mireille Soulay), une vieille dame , membre de TCF, qui assistait à tous les concerts de Fish à Paris, avec son fils Stéphane, et qui nous a malheureusement quitté l'an dernier. Fish ajouta qu'elle était certainement avec nous ce soir-là.
Ensuite il fit monter sur scène un dynamique garçonnet de 11 ans, Clemens, le fils de notre amie Nathalie de TCF, et qui fêtait son anniversaire ce même-jour. Après lui avoir chanté un genou à terre un 'Happy Birthday'soutenu par le choeur complet du Plan, Fish lui demanda de chanter. Clemens était un peu intimidé, mais il accompagna Fish sur 'The Company'en claquant dans ses mains, puis en dansant ! Je pense que ce petit garçon gardera un sacré souvenir de cet anniversaire ! John Martyr lui offrit même son jeu de baguettes, peut-être une future vocation ? 


Jim Hayden et Steve Barnacle





Riff-Raff le roadie barman et Fish











Fish et Clemens
Le concert était déjà fini, après un peu de repos en coulisse, Fish et tout le groupe rejoignait le restaurant où malheureusement il était trop tard pour donner, juste le temps de boire un dernier verre. Les derniers fans en profitèrent pour obtenir quelques dédicaces. Tout le monde semblait souriant, heureux. Déjà le moment de se quitter, les adieux sont difficiles, tous s'en vont petit à petit, la tête dans les nuages encore pour un certain moment.. Il ne reste que le tour bus, toutes lumières éteintes, à l'intérieur tout le monde dort peut-être déjà. Nous nous retrouvons seuls, une bonne partie de l'équipe de TCF, ainsi que Kelly Fox, sympathique fan américaine venue tout spécialement de Philadelphie pour le concert, bref il ne reste plus que nous sur le parking devant Le Plan à revivre ces instants magiques partagés entres ami(e)s et à attendre un hypothétique taxi qui nous ramènerait sur la capitale ... mais ceci est une autre histoire !  

haut de page


Retour à la Page News