Fellini Day 16/01/01 17:44:45


Nos horloges internes commencent déjà à être déréglées avec tout le travail en studio. Tammi commence à être énervée par le fait que je me lève rarement avant midi et que je ne me couche pas avant 4 heures du matin. Wes est le pire ne se levant pour prendre son premier bol de soupe que vers 3 heures de l'après midi. Elliot se lève à peu près en même temps que moi et quant à Steve Vantsis, quand il ne rentre pas chez lui, la femme de ménage le retrouve habituellement vers 9 heures du matin, en travers du canapé dans le salon TV. Les pistes d'accompagnement doivent être terminées en principe jeudi et la liste des morceaux comprend 11 titres que voici (sans ordre particulier) :
"Tiki 4" ( Fish ,JY, Wes),
"The Obligatory Ballad" (Fish, Wes),
"Square Go" (Fish, Wes),
"Dancing In Fog" (Fish, JY, Wes),
"Our Smile" (Fish, JY, Wes),
"End of the Line" (Fish, Wes),
"Long Cold Day" (Fish, JY, Wes),
"The Soldiers Address" (Fish, Wes),
"So Fellini" (Fish, Wes),
"Clock Moves Sideways" (Fish, Wes),
"3D" (Fish, JY, Wes).

Pour l'instant cela représente environ 70 minutes de musique.

Squeeky a fait un boulot solide sur les pistes de batterie et nous sommes très satisfaits de la manière dont les choses prennent tournure. La cohésion de l'album est plus marquée que sur "Raingods", tous les titres se fondant ensemble au niveau son, et le tout semble judicieux. Je dirais qu'en général il fait plutôt penser à "Sunsets" en ce qui concerne les styles de chansons, mais qu'on y retrouve encore l'ambiance et le côté mystique de "Plague...". Tout ceci est possible grâce à Elliot et j'espère qu'il vous expliquera quelques-uns des aspects plus techniques que nous avons utilisés pour l'enregistrement quand il aura un peu plus de temps.

Nous avons l'intention de jouer au moins 6 morceaux en public pour les prochains concerts en Hollande et en Allemagne, seules "Square Go", "End of the Line" et "Obligatory Ballad" ne seront certainement pas interprétées pour l'instant.

Se concentrer sur Fellini Days signifie que d'autres projets comme "Sashimi" et les fanzines nécessitent désespérément du temps et de l'énergie de ma part . Je profite du Mac dans le studio pour taper pendant les séances, et pour mettre en forme les dernières paroles que j'ai encore à peaufiner.

"The Soldiers Address" a été terminé la nuit dernière et sera sur le site dès que Mo trouvera un peu de temps parmi tous les clips vidéos que mon ami Tim a édités pendant que nous étions en studio.

JY assemble ses nouveaux sons dans l'aile résidentielle, de façon à gagner du temps de studio quand il faudra attaquer les pistes de claviers. Il devient un peu fou et un petit break aujourd'hui nous a fait du bien à tous les deux, on est allé en vélo jusqu'au vieux train à crémaillère cet après-midi, pour la première de nos séances pour garder la forme. Treize kilomètres plus loin et on marchait tous les deux comme John Wayne. La balade était super car le sol était complètement gelé et que dans les creux la glace était aveuglante. Wes continue de se rendre dans le studio chaque jour pour y pratiquer ses exercices d'arts martiaux cogner comme un dingue sur le punching bag ! On est tous très heureux car il a cet air de chien battu et cette mine renfrognée qui sont effrayants parfois. On l'a surnommé le "Girnch" (un jeu de mot écossais!) ou encore "Posh" (TCF: 'snob') car sa femme Rebecca est toujours au téléphone pour être sûre qu'il ne déprime pas trop . Je dois dire qu'un appel de ma femme à quelques milliers de kilomètres en train de me dire qu'elle est en train de repasser le linge, juste vêtue d'un tablier me déprimerait plutôt mais -Hé ! Cela n'arrive jamais les mecs !- c'est seulement l'imagination qui travaille trop ! :-)

Après les séances de travail, l'excitation est toujours là et la nuit se termine souvent en regardant des films, surtout moi. Hier soir, il y avait un super film sur on Channel 4 - "Pretty Village, Pretty Flame" du metteur en scène serbe Srdjan Dragojevic. C'était sur les relations entre un Musulman et un Serbe pendant le conflit bosniaque et l'histoire d'une communauté pendant la guerre. J'ai trouvé cela très émouvant et j'ai reconnu géographiquement et émotionnellement beaucoup des emplacements. Ce film a été tourné en 1996 et ça vaut la peine de le chercher dans votre magasin habituel, à la section Cinéma Etranger, si vous avez envie de découvrir une tranche de l'histoire bosniaque. Je l'ai enregistré et demain matin, on se le re-visionnera. maintenant que j'ai un lecteur DVD sur le i Mac, ma collection a commencé à grandir et maintenant j'ai une palette décente de films à étudier après les séances. "Magnolias", "La ligne verte", "American Beauty", "American History X", "Il faut sauver le soldat Ryan", "The Thin Red Line", "Gladiator", "Leaving Las Vegas", "Casablanca", "Outlaw Josey Wales", "Dans la peau de John Malkovich" et bien sûr "Spinal Tap" aident à passer un bon moment en DVD, avec en alternance des cassettes de Fellini. J'ai revu "Dolce Vita" pour la première fois depuis très longtemps l'autre semaine et depuis je l'ai regardé 4 fois. Franchement superbe et vraiment inspirant. Tout le monde devrait l'avoir vu ! Maintenant je suis à la recherche de la version DVD.

Le temps, ici en East Lothian, est glacial avec jusqu'à moins 5 la nuit dernière. En plus le chauffage est tombé en panne dans le bâtiment résidentiel la nuit dernière et nous avons découvert Wes sous une montagne de couvertures dans la salle de contrôle du studio ce matin. Les membres originaires de Floride souffrent quelque peu en ce moment ! :-) C'est incroyable mais les poissons du bassin extérieur sont tout à fait à l'aise sous leurs 5 centimètres de glace et chaque matin, je sors pour leur creuser un trou d'air. La fontaine jaillit toujours et l'autre jour j'ai ajouté un ballon gonflé qui tournoie dans l'eau et empêche la glace de trop s'accumuler. Je dois reconnaître que c'était une tentative de faire une boule de glace, car je pensai que s'il était recouvert de glace, je n'aurai plus qu'à le faire éclater et ainsi je pourrai utiliser le creuset pour servir de la vodka glacée ! Le fait que la glace proviendrait du bassin à poissons ne m'est pas venu à l'esprit , mais il faut dire qu'à ce moment-là, on avait vraiment beaucoup bu ! Le ballon violet a attiré d'autres invités tout à fait indésirables : lorsque Karen a regardé par la fenêtre du bureau ce matin elle s'est retrouvée face à face avec un héron de près d'un mètre qui traversait le patio à grand pas pour se diriger vers le bassin. Je ne pensai pas qu'il puisse être aussi grand que cela, mais en examinant les empreintes de griffes dans le givre dehors, il était de la taille d'un des des vélociraptors de Spielberg (TCF : dans "Jurassik Park"). Avec courage Karen l'a chassé. Elle a eu de la chance, elle si petite qu'il aurait pu l'emporter jusqu'à son nid, façon Raquel Welsh ! :-) La prochaine fois on sera armé ! Personne n'importune les poissons de Fish ! :-)))

A très bientôt

Je vous embrasse très fort

Oncle Fish XXX

Retour au Journal Fellini Days